0

La période de confinement que nous vivons actuellement est inédite. Cette soudaine sédentarité chamboule notre quotidien. Bloqués entre 4 murs, nous mangeons désormais chez nous matin, midi et soir. Dans l’épisode dramatique que nous traversons, cuisiner est une activité et un plaisir dont on aurait tort de se priver.

 

Partage et plaisir du repas, 2 valeurs essentielles.

« Ce qui compte du point de vue de la santé mentale, c’est que nous ayons suffisamment d’occasions de nous faire plaisir en mangeant, que nous en retirions une profonde satisfaction ». Cette citation est signée du Docteur Gérard Apfeldorfer, psychiatre et psychothérapeute, spécialiste des troubles du comportement alimentaire, et auteur de l’excellent ouvrage Mangez en paix !.

Difficile de ne pas constater qu’une certaine vision anglo-saxonne diététisante et puritaine de l’alimentation s’est répandue dans notre société. Une vision où « le plaisir apparait comme superflu ». À l’opposé de cette conception restrictive de l’alimentation, le Dr Apfeldorfer nous invite à ne pas faire l’impasse sur deux aspects fondamentaux dans l’acte alimentaire : le plaisir et le partage.

Et si nous nous recentrions sur ces 2 valeurs bien souvent délaissées ? Confinés, nous économisons le temps de trajet habituel que nous perdons pour aller sur nos lieux de travail. Ce temps libéré est l’occasion de se (re)mettre aux fourneaux et de se réunir autour de la table pour apprécier un repas fait-maison.

Plaisir et partage permettent à la fois à notre psyché et à notre corps d’être en meilleure santé. La nourriture joue un rôle réconfortant.

Raison de plus pour lui accorder aujourd’hui toute l’importance qu’elle mérite.

 

Comment donner du sens à nos repas ?

Le ministère de l’Agriculture a appelé les français à manger des produits frais. Il est vrai que les achats d’aliments longue conservation ont bondi suite à l’annonce du confinement (+200 % pour les pâtes). Pour autant, la chaîne alimentaire fonctionne presque normalement grâce au travail formidable des acteurs de la filière alimentaire française. Grâce à eux, le pays ne connaît pas de pénurie. Les produits frais sont donc toujours sur les étals des supermarchés.

Nos achats se sont globalement réduits depuis que les commerces qui ne sont pas de « première nécessité » sont fermés. Profitons-en pour privilégier et valoriser les produits alimentaires français de qualité. Par la même occasion, nous soutenons nos agriculteurs et tous les acteurs de la chaîne alimentaire tricolore. Nous prenons ainsi conscience de la valeur réelle des aliments.

Voici 4 moyens très efficaces pour donner du sens à notre alimentation :

      • Acheter de bons aliments français, si possible locaux et de saison
      • Cuisiner le plus souvent possible des plats simples
      • Manger de tout pour ne manquer de rien
      • Prendre le temps d’apprécier son repas

Cuisiner est l’occasion de transmettre une expérience, de créer un moment de partage et de convivialité. Il permet de garder le moral et occupe les enfants. Pourquoi ne pas mettre en place des défis pour rythmer et égayer notre confinement comme par exemple préparer chaque week-end un gâteau maison. C’est ludique et ça occupe petits et grands !

Pour ceux qui sont confinés seul, il ne faut pas hésiter à utiliser les nouvelles technologies pour organiser des repas (et apéritifs, avec modération !) à plusieurs par écrans interposés.

Les repas nous rapprochent. Ils apportent de la chaleur humaine, si nécessaire en ces temps troublés.

 

Quels outils pour cuisiner en période de confinement ?

Tout le monde n’est pas obligatoirement un as de la cuisine. Quand bien même la motivation est présente, nous ne savons pas forcément comment mettre en pratique nos bonnes intentions. Heureusement, de multiples solutions s’offrent à nous !

Si ces dernières années, la cuisine s’est souvent apparentée à des concours télévisuels où les candidats rivalisent de génie pour concocter des plats dignes de restaurant étoilés,

il faut prendre conscience qu’une cuisine peut tout aussi bien être simple et très bonne !

Cette période de confinement est l’occasion d’être curieux : internet regorge de recettes. Ouvrons aussi nos livres de cuisine. Si nous n’en avons pas sous la main, des livres de cuisines en ligne sont disponibles. Il est possible que votre librairie de quartier en propose sur son site internet. Vous pouvez aussi aller faire un tour sur le site leslibraires.com,  portail de la librairie indépendante, qui maintient son activité de vente d’ebooks tout au long de la crise sanitaire.

Si vous êtes plutôt adepte de la vidéo, YouTube est également une mine de recettes appétissantes. Les initiatives se multiplient ces derniers jours pour vous suggérer toujours plus de cours de cuisine, que ce soit sur Instagram ou bien à la télévision. On pense par exemple à l’émission de cuisine du populaire Cyril Lignac qui propose quotidiennement de préparer des plats simples, en s’adaptant à la période, avec des ingrédients faciles à se procurer.

Alors n’hésitons plus : faisons des pizzas maison, prenons le temps de tremper haricots secs, pois chiches et autre légumineuses toute une nuit. Réapproprions-nous le temps si essentiel de cuisiner et de manger !

Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.