Chaque jour, pour faire fonctionner nos muscles, nos organes vitaux, et maintenir notre température interne à 37°C, notre corps consomme de l’énergie (des calories) et des nutriments qui sont disponibles dans les aliments. Pour couvrir nos besoins et compenser ces dépenses, nous devons nous nourrir en quantité et en qualité suffisante : c’est ce qu’on appelle l’équilibre alimentaire. Il se construit, non pas sur un repas mais sur plusieurs jours.

 

Quels besoins pour notre organisme ?

Notre organisme a en permanence besoin de :

Ces besoins diffèrent d’un individu à l’autre en fonction du sexe, de l’âge, de l’activité physique ou encore de l’état physiologique (la croissance, ou le fait d’être enceinte par exemple). A chacun de trouver son propre équilibre alimentaire qui doit reposer avant tout sur le bon sens. Inutile de calculer les apports nutritionnels de chaque aliment présent dans votre assiette. L’alimentation doit avant tout rimer avec plaisir !

Il est toutefois essentiel de connaître les bases d’un bon équilibre alimentaire pour adopter (ou retrouver) les bons réflexes et éviter les prises de risque (excès ou carences) afin de vivre et vieillir en bonne santé.

 

Quelles sont les bases d’un bon équilibre alimentaire ?

  • Manger de tout de façon variée en allant chercher dans les 7 grandes familles d’aliments pour composer un repas (une entrée, un plat principal et un dessert)
    1. Eau
    2. Céréales, féculents et légumes secs
    3. Fruits et légumes
    4. Lait et produits laitiers
    5. Poisson, viande, charcuterie, œufs
    6. Matières grasses
    7. Produits sucrés

L’aliment parfait qui comblerait tous nos besoins n’existe pas. Il faut donc alterner les aliments au sein d’une même famille ainsi que les modes de cuissons pour composer les 3 repas quotidiens (éventuellement 4).
Le plaisir gustatif étant à long terme une dimension incontournable du bon équilibre alimentaire, les plaisirs sucrés ne doivent pas vous culpabiliser, bien au contraire ! Tout est question de dosage.
famille-aliments-bien-manger-équilibrée-omnivore-bonne-santé

  • Manger en quantité raisonnable

Tous les aliments ont un rôle à jouer dans notre organisme. Parler de « bons » ou « mauvais aliments » n’a pas de sens. Ce qui importe, c’est de bien les associer avec les bonnes quantités. Voici des repères de base recommandés par le Plan National Nutrition Santé (PNNS).  La bonne attitude consiste à adapter ces quantités en fonction de ses besoins individuels.

 

  • Manger dans de bonnes conditions

Manger est un moment de partage, de convivialité et de plaisir. Il est important de prendre le temps de manger pour apprécier la nourriture présente dans son assiette. En mangeant lentement, nous laissons l’opportunité à notre cerveau d’analyser les quantités ingérées, ce que favorise la sensation de satiété : nous mangeons moins et plus intelligemment !
Pour que le cerveau fonctionne de manière optimale, comptez au minimum 20 minutes par repas et restez éloignés des écrans qui sont trop distrayants.

 

  • Bouger !

Faire une activité physique est primordial pour réduire les risques de maladies. Un bon équilibre alimentaire ne se conjugue qu’avec une activité physique d’au moins 30 minutes par jour.

Le bon équilibre alimentaire est celui qui fait rimer diversité, modération, bon sens, pratique physique et plaisir ! En conjuguant ces 5 grands principes, nous optimisons grandement nos chances de vivre et vieillir en bonne santé.

Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.