Mis en lumière dans les années 50 par le scientifique américain Ancel Keys1, le régime méditerranéen (ou régime crétois) est reconnu pour ses effets bénéfiques sur la santé. Il préserve des maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2 et limite les risques de développer un cancer. Depuis 2013, il est même inscrit au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO sous l’expression « diète méditerranéenne ». Alors quel sont les secrets de ce régime santé qui associe l’alimentation à un moment d’échange social ? Et surtout, comment s’en inspirer au quotidien ?

 

Les grands principes du régime méditerranéen

Le régime méditerranéen est avant tout un mode de vie qui permet de rester en bonne santé. Il combine une alimentation variée et équilibrée à un mode de vie particulier (faire de l’exercice, cuisiner, partager les plaisirs du repas…). Sans être trop restrictif, il est une bonne source d’inspiration pour manger sainement au quotidien.

 

diète-méditerranéenne

Dans le régime méditerranéen, on met l’accent sur :

    • Les produits céréaliers complets
    • Les fruits et légumes à volonté
    • L’huile d’olive et de colza comme matières grasses de base
    • Les légumineuses et les oléagineux
    • Des protéines animales de qualité (poissons, fruits de mer, volaille, œufs et un peu de viande rouge…)
    • Des produits laitiers de chèvre et de brebis
    • Le vin rouge en accompagnement (1 verre maximum par repas) et bien sûr l’eau à volonté.

Et ce n’est pas tout ! Dans la diète méditerranéenne le repas est, selon l’UNESCO :

« un moment d’échange social et de communication, d’affirmation et de refondation de l’identité de la famille, du groupe ou de la communauté ».

Dès lors, l’alimentation ne se résume pas uniquement à la quête d’une santé optimale. Elle assoit aussi les fondements d’une identité culturelle. Le régime méditerranéen, à travers ce prisme social, met l’accent sur 2 comportements :

    • Le fait de prendre le temps d’apprécier et de partager les repas.
    • Le fait de prendre le temps de cuisiner.

Deux attitudes qui ont parfois tendance à être délaissées aujourd’hui et qui méritent pourtant toute notre attention (voir notre article Plaisir et partage du repas).


1 Etude des Sept Pays

Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.