Le végétarisme exclut toute chair animale (viande, poisson) mais admet la consommation d’aliments d’origine animale. Ainsi les œufs, les produits laitiers ou encore le miel sont autorisés. En revanche exit les coquillages et crustacés ! Ce choix alimentaire personnel est souvent lié à une préférence gustative ou à des questionnements d’ordre éthique et environnemental. Le souci d’économiser de l’argent peut également être une source de motivation.

 

Le végétarisme est-il bon pour la santé ?

Il faut être vigilant lorsqu’on adopte un régime végétarien au risque d’être carencé. Le végétarien, pour respecter un bon équilibre alimentaire, doit être attentif à ses apports en protéines, en vitamine B12, en fer et en acides gras polyinsaturés (oméga 3, oméga 6). Une connaissance des qualités nutritionnelles des aliments est nécessaire !

végétarisme-alimentation-santé

Le régime végétarien n’est d’ailleurs pas particulièrement recommandé par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), l’instance d’experts indépendants chargée d’accompagner le ministre de la Santé sur les questions liées à la santé des français.

Combien de végétariens en France ?

Beaucoup de sondages existent sur la question. Si l’on se réfère à une étude récente de l’Observatoire société et consommation réalisé en décembre 2017 :

3% des français se déclarent végétariens.

 

Quelles sont les variantes du végétarisme ?

Là, les choses se compliquent légèrement ! Le végétarisme est le tronc commun de plusieurs régimes alimentaires qui bannissent les aliments d’origine animale. Voici les principales nuances du végétarisme :

 

    Ovo-végétarisme : consommation d’œufs mais pas de produits laitiers.
    Lacto-végétarisme : consommation de produits laitiers mais pas d’œufs.
    Pesco-végétarisme : permet la consommation de poisson et des fruits de mer.
    Pollo-végétarisme : permet la consommation de poulet.
    Flexitarisme : végétarisme flexible. Le flexitarien limite sa consommation de viande sans être pour autant végétarien.

     

    Végétarisme, végétalisme, véganisme ?

    Difficile de ne pas confondre végétarisme, végétalisme et véganisme. Pourtant, il y a plus qu’une nuance entre eux.

     

      Végétalisme : végétarisme strict sans consommation d’œufs, de produits laitiers et de miel.
      Véganisme : mode de vie qui va au-delà du végétalisme en refusant la consommation des produits issus des animaux (aliments, vêtements, cosmétiques…) mais aussi l’exploitation des animaux (pas d’élevage).

      Si tous les vegans sont végétaliens, tous les végétaliens ne sont pas végans pour autant ! Vous suivez ?

      Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.