Moins strict que son cousin le régime cétogène, le régime carb cycling partage la même idée de réduction de la part des glucides dans l’alimentation. On parle dans ce cas de régime low carb (pauvres en glucides). Ce type de régime vise à lutter contre le surpoids et des maladies comme le diabète de type 2.

 

Concrètement, le régime carb cycling consiste à alterner des cycles avec et sans glucides. Les jours où nous pratiquons une activité physique, on prévoit des glucides dans son alimentation : on parle de jours up carb. Les jours de repos, on les exclut, on parle de jours low-carb. Plutôt simple n’est-ce pas ?

 

Quel est le problème des glucides ?

Plus connu sous le nom de sucre, les glucides sont le carburant de notre corps. En quantité trop importante, ils sont stockés par notre organisme et se transforme en graisses indésirables : nous grossissons.

L’idée des régimes low carb est de diminuer parfois drastiquement les glucides de ses repas pour maigrir puisque, privé de glucide, l’organisme est obligé de puiser son énergie dans les réserves de gras : nous maigrissons.

 

Quelle différence entre le régime cétogène et le régime carb cycling ?

Soyons franc : le régime cétogène, qui consiste à quasiment totalement éliminer les glucides de son alimentation est particulièrement restrictif et extrêmement difficile à tenir. Il est par ailleurs très critiqué pour son apport en gras jugé trop important et à risque.
Le régime carb cycling est quant à lui plus équilibré et plus facile à suivre au quotidien.

 

On mange quoi dans un régime carb cycling ?

  • Jours low carb : viande, poisson, œuf, légumes verts, oléagineux, huiles végétales
  • Jours up carb : on peut ajouter des aliments glucidiques comme des céréales, des légumineuses, des fruits, des féculents, du pain…

Dans tous les 2 cas, on élimine tous les produits excessivement sucrés comme les bonbons, les sodas, les produits raffinés… et on se remet aux fourneaux en cuisinant avec des produits bruts !

Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.