Arrivé en France dans les années 2000, le régime paléo invite ses adeptes à se nourrir comme nos ancêtres les hommes préhistoriques, bien avant que l’agriculture et l’élevage soient inventés. Se calquant sur les pratiques alimentaires de nos ancêtres les chasseurs-cueilleurs, le régime paléo ainsi toute transformation des aliments pour ne conserver que les aliments bruts.

 

Sont autorisés :
– les viandes maigres
– les poissons
– les fruits de mer
– les fruits
– les végétaux

Ne sont pas autorisés :
– les céréales
– les légumineuses
– les produits laitiers
– les aliments transformés

regime-paleo

Cette diète est présentée comme purificatrice par celui qui l’a popularisé au début des années 2000, Loren Cordain, professeur émérite à l’université d’État du Colorado (États-Unis). L’alimentation moderne apporterait selon lui son lot de maladies.

A l’image du véganisme, il s’agit d’une philosophie de vie et non d’un simple régime amincissant.

 

Bon à savoir

Le régime paléo reste un régime alimentaire déséquilibré difficilement recommandable : il exclut les céréales et les légumineuses, pourtant bénéfiques pour la santé grâce à leurs fibres, et apporte trop de viandes, donc de graisses saturées. Il est intéressant de rappeler par ailleurs que les aliments d’aujourd’hui n’ont pas forcément la même qualité nutritionnelle qu’à l’époque paléolithique. Enfin, le régime paléo risque d’engendrer beaucoup de frustration par son caractère restrictif.

Tapez votre recherche, puis cliquez sur entrée.